• Helpline +41315391177

  • Schweizer Tierärzte logo Vétérinaires Suisse

Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

Chenilles processionnaires

Au printemps, les redoutables chenilles processionnaires descendent des pins et se retrouvent au sol. C’est le moment où les chiens risquent de croiser leur chemin. Les chiens curieux peuvent alors être tentés de "jouer" avec les chenilles processionnaires. Malheureusement elles sont dangereuses et leur contact peut causer de lourdes blessures et laisser de graves séquelles. Que faire si votre chien venait à s’en approcher d’un peu trop près ?

En Suisse, deux espèces sont responsables de la majorité des blessures à chenilles : la chenille processionnaire du pin et la chenille processionnaire du chêne.

Les processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa) font leurs nids dans les pins. Au printemps, des colonies de chenilles velues descendent des arbres en une longue procession pour aller s’enfouir dans le sol. C’est dans cet endroit qu’aura lieu leur nymphose et c’est au début de l’été que les papillons s’envoleront.

Une espèce voisine de chenilles aussi urticantes s’attaque aux chênes. Ce sont les processionnaires du chêne (Thaumetopoea processionea). Elles sont présentes du printemps à l’été. Elles ne forment cependant pas de procession au sol, mais restent le long des troncs d’arbres ou elles font leur nymphose.

Les chenilles processionnaires sont recouvertes de poils fins extrêmement urticants et allergisants. Dès que la chenille est stressée, elle libère dans l’air ses poils hautement toxiques. Ceux-ci peuvent provoquer de graves irritations, que ce soit chez l’Homme ou chez les animaux. Les chats sont en général plus méfiants que les chiens. Ils sont donc moins enclins à s’approcher des chenilles processionnaires et à en être victimes.

Les propriétés urticantes des poils perdurent bien après que les chenilles les aient libérés. Les poils résiduels peuvent aussi être dispersés par le vent ou par l’eau. Il est donc déconseillé de se promener à proximité de zones infestées. Leur présence est reconnaissable grâce à leurs nids tissés en fils blancs, visibles dans les branches des pins ou le long des troncs de chênes.

Si vous constatez la présence de chenilles processionnaires dans votre jardin, empêchez vos animaux de sortir et contactez votre commune pour savoir quelles méthodes de lutte vous pouvez mettre en place.

Que faire si votre chien s’est aventuré trop près de chenilles processionnaires ?

Lorsqu’un chien croise sur sa route des chenilles processionnaires il peut être tenté de s’en approcher et de faire plus ample connaissance. Hélas même un simple contact cutané, avec la patte ou avec la truffe, peut provoquer une grave réaction allergique (œdème de Quincke ou même choc anaphylactique). Les symptômes apparaissent généralement dans les heures qui suivent l’exposition. Tout contact avec une chenille est donc à considérer comme une urgence vitale ! 

Si le contact est simplement « cutané », vous pouvez dans un premier temps rincer abondamment la zone de contact à l’eau, sans frotter et sans la toucher vous-même, pour éliminer les poils et les toxines. Pensez à bien vous protéger en portant des gants. Vous pouvez aussi shampooiner la zone une fois à la maison. Le visage ou le museau peuvent rapidement se mettre à gonfler dans les heures qui suivent. Nous vous recommandons donc d’amener votre chien chez un vétérinaire afin de lui faire administrer un traitement anti-inflammatoire et antihistaminique au plus vite.

Malheureusement les chiens ont plutôt tendance à lécher voir à avaler les chenilles processionnaires. Il s’agit alors d’une urgence vitale et votre animal doit être amené rapidement chez un vétérinaire.

En effet, dans les heures qui vont suivre, votre chien va développer des symptômes cutanés, mais aussi respiratoires et digestifs. Il va commencer à se gratter, à saliver et à vomir. Vous pouvez ensuite voir apparaître un gonflement (œdème) du visage et/ou de la langue. Habituellement la langue va s’ulcérer et devenir rouge vif. Il peut aussi y avoir une difficulté à respirer si l’œdème touche les voies respiratoires et les obstrue.

Ces symptômes sont graves et douloureux. Ils nécessitent une prise en charge rapide, intense et donc souvent aussi une hospitalisation.

Si la prise en charge est trop tardive, ou la lésion ulcérative trop avancée, la langue peut nécroser sévèrement et nécessiter une amputation (ou le morceau nécrosé tombe de lui-même). Rarement, un chien peut en décéder.

Lutte contre les chenilles processionnaires

La lutte contre les chenilles n’est pas du ressort des particuliers. Attention aussi à ne jamais manipuler les chenilles à main nue ni à vous occuper vous-mêmes des nids.

Si vous constater la présence de chenilles processionnaires, tenez votre chien éloigné de cette zone et prévenez vos connaissances qui ont aussi des animaux ainsi que votre commune.

En raison du risque pour la santé des habitants et des animaux de compagnie, les cantons mettent en place des méthodes de lutte contre ces redoutables insectes.

 

Vétérinaires Suisse

Vétérinaires Suisse
 
SSL Secured Swiss Online Garantie logo

Méthodes de paiement